Témoignages

Jean+Au départ, Jean.
A l’arrivée Jean ++.
Jean, novembre 2014

 

 

1115YvesLa vie est plus douce
Après le désert, la vie reprend son cours mais avec un éclairage nouveau… Et une grande certitude : nous sommes en vie parce que nous respirons… De là, soignons notre respiration et avec confiance dans l’intuition, avançons et goûtons chaque instant… merveille après merveille et obstacle après obstacle, la vie me semble plus facile et douce !
Yves, novembre 2015

Aimer mes zones d’ombre
Merci pour ces moments magnifiques dans le désert: un bel équilibre entre introspection/marche/découverte de la culture marocaine/éveil de tous nos sens. Ce voyage restera gravé à tout jamais dans ma mémoire. Grâce à ton «art», Jean-Luc, à ta manière d’accompagner au plus près, au plus juste de mes ressentis et de mes besoins, j’ai reconnu et appris à aimer d’avantage mes zones d’«ombre», j’ai rassemblé les morceaux de 2 puzzles qui me perturbaient profondément depuis longtemps, et j’ai pu aussi symboliquement me libérer et exprimer mes émotions enfouies. Me voilà à présent dans une «nouvelle peau» et avec un état d’être apaisé. Merci, merci 1000 fois.
NathNathalie, novembre 2015

 

 

 

Moments précieux de silence, de rires, de chants…1115LAndre

Jean-Luc: un grand homme, un guide, un frère et même un père. Tu nous as emmené avec toi dans une démarche claire et sensible, dans une introspection profonde avec de grands moments de joie, d’émotion, de tristesse parfois, de partage… Ces partages qui montrent combien on n’est pas seul sur nos chemins de vie. Des moments précieux d’arrêt, de silence, de marche mais aussi des éclats de rire, de la chaleur, des chants, des feux, tant d’énergie si bienfaisante. Par l’encadrement irréprochable des chameliers, nous nous sommes sentis en toute sécurité. Leurs sourires (un trésor) et leur dévouement pour nous offrir le plus de bien-être possible ont également contribué à un voyage fantastique en dehors du temps. Pour être franc et complet, il ne m’a finalement manqué qu’une seule chose : l’option de pouvoir le prolonger encore… Merci pour tout, Jean-Luc.
Luc-André et Yves, novembre 2015

IMG_50949 dromadaires, 5 chameliers, 2 accompagnateurs…..Quel « luxe » de se laisser ainsi guider, conduire, nourrir (dans tous les sens du terme) dans ce lieu immensément sobre et tellement riche de beauté et d’intériorité.
Une semaine de recul et de distance de notre monde de consommation et de rythme parfois effréné. Une semaine de marche, de réflexion et d’évolution personnelle au rythme du pas calme et élégant des dromadaires.
Marche en silence, réflexions coachées, soirées chantées et dansées autour du feu, nuits sous les étoiles, sevrage de la consommation…. « cocktail étonnant » d’où je reviens avec une énergie renouvelée, prête et engagée à des changements concrets personnels.
Bénédicte, mars 2013

Plus proche de ce qui me tient à cœur
Ce que je retiens du désert ? Des sensations, du concret, une ouverture intérieure… Juste me laisser faire, me laisser bercer par le rythme des journées, de la caravane, de l’alternance du soleil et de la lune…. M’ouvrir dans le silence de la marche, dans les rires, les partages, le rythme des tambourins.
M’ouvrir à moi-même, aux autres dans leur richesse et leur différence, à cette nature épurée et changeante…
Me laisser faire par les ateliers, le travail intérieur, le dépouillement et l’apaisement chaque jour un peu plus profond… jusqu’à me sentir nettoyée, enfin vraiment disponible à la grandeur qui m’entoure et me laisser habiter par cette force.
Une semaine dans le désert: un cadeau de la vie!
Une semaine magnifique, hors du temps et pourtant résolument ancrée dans ma vie. Grâce aux liens qui se sont tissés, l’accompagnement de Jean-Luc, le parrainage, les objectifs qui se concrétisent, le travail personnel très concret qui s’engage au quotidien depuis mon retour.
Ce que j’en retire en une phrase: une détermination à avancer, à m’engager dans ce qui me tient à coeur.
Virginie, novembre 2012

Je poursuis cette aventure bien au delà du désert.

IMG_5068Loin de mes habitudes, loin du matériel, loin de mon quotidien, ce voyage m’a permis de me connecter à moi-même, aux autres et à l’univers. En une semaine, j’ai dégusté un savoureux mélange, formé par des ingrédients « de choc »: l’ambiance unique et ressourçante du désert, l’écoute, la disponibilité et l’énergie de nos  »coachs », l’hospitalité et la cuisine des chameliers et, enfin, la force d’un groupe qui se construit dans le partage, au jour le jour. Les journées étaient préparées avec le plus grand soin, rythmées par des ateliers de développement  personnel et de méditation, des marches, des feux de camps et des moments avec soi-même et avec les autres dans un climat de bienveillance, de tolérance, de mise en confiance et de respect qui m’a tout de suite plu.
J’ai appris beaucoup, et surtout vécu de l’intérieur, des transformations que j’apprécie encore aujourd’hui. Je suis  »repartie » dans mon quotidien avec des sensations, des outils et d’autres manières d’appréhender la vie: je goûte et j’apprécie d’avantage chaque moment, je me sens renforcée intérieurement, je tolère mieux mes émotions. J’arrive à prendre plus de recul sur les difficultés que je vis. J’accueille la vie avec plus de sérénité, de légèreté et de confiance. Je me passionne pour le développement personnel. J’ai pris de l’énergie pour m’engager vers des actions concrètes envers les autres, fidèle à mes besoins et à mes valeurs… Aujourd’hui, un mois après avoir vécu cette aventure,  j’ai l’impression que celle-ci ne fait que commencer. Il m’est d’ailleurs très agréable de ressentir que je poursuis cette aventure maintenant, bien au delà du désert. C’est pour moi le début d’un chemin.
Chacun pourra goûter et ressentir à sa façon les bienfaits de cette semaine.
Voyageurs, vous êtes dans de bonnes mains ! Merci aux organisateurs. J’ai conscience, grâce à vous, d’avoir vécu une formidable aventure intérieure et humaine. Merci de m’avoir accompagnée dans cette expérience inoubliable.
Véronique, novembre 2013

La pure joie de vivre retrouvée
Ah! ces chameliers, ils resteront à jamais dans mon coeur. Leur simplicité, leur bonne humeur, leur attention quasi maternelle, leurs sourires, la bonté faite homme, on devrait les cloner ! Ammar, leur chef, le prince du désert, tout enveloppé dans sa djellaba noire sur fond de dunes dorées était la discrétion même, veillant à tout, recueilli dans son intériorité.
Dans ce décor magique, les chants des veillées nous emportaient hors du temps. A nous le vécu du véritable « lâcher prise » et de la pure joie de vivre retrouvée. Même si après tant de silence, le retour peut être un peu brutal, trop vite happée par le rythme effréné de nos civilisations consommatrices, je garde dans mon coeur avec délectation, ces images de paix et de beauté si propices aux méditations du retour. Un grand merci au groupe et à nos 2 coachs si bienveillants.
Danielle, mars 2013

Il y a vraiment un « avant et après » désert
Difficile d’exprimer avec des mots les émotions ressenties lors de ce voyage. Tellement de Lumière. Le jour dans cet infini empli de pureté et de profondeur. Le soir, autour du feu de camp, la lune et les étoiles avaient une présence extraordinaire…
J’ai été touchée par la grande gentillesse et l’attention de notre guide et des chameliers, par leur respect pour cette eau, si précieuse pour eux et si souvent gaspillée ailleurs. Amour pour ces dromadaires portant nourriture et bagages si lourds avec tant de grâce. Beauté de leurs silhouettes dans la nuit. Occasion d’observer le contraste de ces petits scarabées noirs se promenant sur le sable si clair.
Ressentir, « humer » l’air et la liberté d’être Soi dans cet Univers magique. Redécouvrir le bonheur de se poser et savourer « autrement » l’orange distribuée chaque matin lors des haltes de nos marches. Merci à Jean-Luc pour son soutien et son écoute.
J’en retire une grande leçon d’humilité, avec plus de conscience encore que je vis dans un monde surexcité et que cette abondance de consommation à tous les niveaux n’est pas nécessaire pour me sentir heureuse. Oui, pour moi, il y a vraiment un « avant et après » le Désert.
Christine, mars 2013

Aller plus loin, plus en profondeur, plus en soi, pour arriver à Soi
MERVEILLEUX, non SENSATIONNEL, non euh je sais pas j’arrive pas à me décider!…. J’ai du mal à trouver les mots pour décrire ce qui se produit dans le désert, la langue française qui malgré tout est une langue riche, n’est pas riche assez pour décrire cela, ou je ne la connait pas assez en profondeur pour trouver les mots. Après un tel voyage difficile de revenir à la civilisation… enfin pour peu que l’on puisse dire que nous vivons dans un monde civilisé… Le rythme des nomades est bien plus civilisé que notre monde qui fonctionne au chrono. Le désert a un effet merveilleux, le vide, pas de sollicitation et pourtant rempli de tout, de sensations, d’émotions, de ressentis, de richesses, d’odeurs, de tout plein de choses qui ne se mesurent pas, qui se sentent, se ressentent… et le travail avec les coachs pour aller encore un peu plus loin, plus en profondeur, plus en soi pour arriver à Soi! Les nuits… pas le temps de fermer les yeux: ne pas en perdre une miette, les étoiles, la voute céleste, les étoiles filantes qui fusent dans tous les sens et nous ramènent à ce que nous sommes de plus simple…
DSCF0987La cuisine des bédouins avec le pain de sable servit chaud, le rythme lent des dromadaires… l’accueil chaleureux de notre guide, le sourire des bédouins, leurs chants, leur bienveillance de tous les instants… Une vie au rythme de la Nature. Il me suffit de fermer les yeux et je m’y plonge et replonge avec grand Bonheur… et le plus beau dans tout ça, c’est que le prochain voyage est programmé, un retour à ces choses simples avec des gens aux coeurs purs.
Le désert provoque naturellement un sentiment de bien-être et de sérénité, une rencontre avec soi, avec son être le plus profond, avec la nature, avec…. et ses couchers et levers de soleil à vous couper le souffle qui vous ramènent à l’essentiel….
Tout compte fait s’il fallait n’en dire qu’un seul mot, ce serait peut-être ‘REVELATION’
Merci pour toutes ces rencontres, merci pour tous ces rendez-vous, merci pour ces partages de chaque instant.
Annick, novembre 2012

Méditation dans les étoiles
Ce qui m’a le plus marqué, c’est l’étendue du désert, cette sérénité pour se retrouver et se ressourcer, des moments inoubliables comme la découverte des puits dans le désert, des dattiers, les marches dans le silence ou à dos de chameaux, le partage de la vie dans le groupe et surtout la méditation avec les étoiles.
France, novembre 2012

Liberté
Ce que le voyage m’a apporté ? Une liberté. D’être moi-même sans être rejeté. D’être moi-même sans devoir me modeler aux aspirations d’autres personnes. D’aimer et de ne pas aimer. Et que je peux être accepté par tout un groupe sans être celui que je crois devoir être. Que la confiance arrive quand j’ose être moi-même. Que je gagne à suive mon élan à rester moi et à aller vers les gens qui m’attirent. Que lorsque je respecte mon rythme, c’est aussi ok pour les autres. Que j’ai une belle voix qui peut m’aider à trouver ma voie, m’informer sur mon état émotionnel et créer des liens amicaux (…).
Frank, novembre 2012

Recentrée sur les valeurs essentielles qui me guident dans mes actions de tous les jours
Ce qui m’a tant plu, c’est le repos apaisant au calme dans les dunes, la convivialité et la bienveillance du groupe. C’est un moment inoubliable pour se recentrer, apprendre à connaître d’autres personnes et de nouvelles méthodes de ressourcement, repartir avec des outils pratiques et faciles à assimiler, partager les choses simples de la vie, s’initier à des expériences de vie et s’armer pour affronter les épreuves parfois difficiles de la vie. Me voilà toute requinquée et en joie d’avoir fait ce séminaire ! Une belle leçon de vie : un respect inconditionnel de chacun, une empathie inégalable, une connaissance des coaches qui, avec toute leur intelligence professionnelle et de coeur, ont réussi à créer une extraordinaire atmosphère entre les participants, ainsi que la protection et une attention tellement chaleureuses, à tout moment, des cinq Bédouins qui nous accompagnaient dans nos pérégrinations désertiques et humaines.
Ravie de m’être ouverte à d’autres champs d’exploration, d’avoir découvert d’autres enseignements, d’avoir ré-appris à agir toujours plus positivement et de m’avoir recentrée sur les valeurs essentielles qui me guident dans mes actions de tous les jours !
Merci.
Danielle
, novembre 2012

 

Le désert (poème)
Je m’envole vers le désert, je laisse mes problèmes derrière moi
Je suis parti dans le désert, et je me retrouve seul avec moi
Je ne sais pas où je vais, je me laisse guider
Le chamelier lui le sait, je marche dans l’immensité
Inchalah
Zone de silence intense, la rosée matinale
Une forte amplitude thermique entre les températures nocturnes et diurnes
Il fait froid, le soleil se lève
La chaleur monte, le soleil monte haut dans le ciel
Inchalah
Je vis au rythme du soleil, je marche dans les pas des chameaux
Du soleil plein les yeux, du sable plein les poches
Je regarde droit devant, l’horizon est là à perte de vue
L’horizon m’entoure à 360 degrés
Inchalah
Quand t’es dans le désert, depuis quelques jours
Tu te demandes à quoi ça sert de se poser tant de questions
Où sont mes émotions, où sont mes besoins
Où sont mes peurs, où sont mes ressentis
Ouf, je m’arrête, je respire 3 fois
Je me questionne, je demande
Inchalah
La fraicheur de la nuit, la chaleur du jour
Le pays des contrastes permanents,  je ne suis pas seul dans ce désert
La vie l’habite, la caravane se remet en marche
Je suis confiant, nos chemins se sont croisés
Nous avons cheminé ensemble, merci de vous avoir rencontrés
Inchalah
Je suis revenu du désert, plein d’énergies nouvelles
Mon cœur remplit de nouveaux projets, je suis revenu les deux pieds sur terre
Je suis toujours vivant, regonflé à bloc, pour de nouvelles aventures
Je me prends par la main
dans un monde pacifique et d’entraide.
Supporter-supporté, supporté-supporter
que c’est bon de pouvoir dire, que c’est bon d’écouter
que c’est bon de se sentir écouté, que c’est bon de sentir les chemins évolués
que c’est bon de sentir les projets devenir réalités, avec des hauts, avec des bas
avec de nouveau des hauts
encouragé à aller de l’avant, toujours plus avant, toujours plus haut
rempli d’énergies positives, la tête haute, pleine d’espoir.
Je vais mieux, je retrouve la pêche.
L’insécurité de l’avenir fait place à un renouveau mieux réfléchi et mieux géré.
Je lâche prise.
Le jour se lève, je suis bien vivant.
Inchalah.
Michel, novembre 2013. Voir la vidéo de Michel

J’ai reçu la paix et la douceur du désert. Je peux me l’offrir et la donner
Je viens de rentrer du désert tunisien (mars 2011) et je suis dans une sensation de plénitude.
Pendant ces 7 jours, j’ai pu me vivre non stressé, non tendu. Je me suis laissé toucher par le sable ocre et très fin des dunes et par son incroyable douceur. Et cette douceur m’a envahie. Je me suis surpris, plusieurs fois pendant le séjour, à être habité d’une paix profonde. Et même, en me laissant aller plus loin dans cette paix, dans un amour profond. Un amour profond de qui je suis, comme je suis, et de m’en réjouir. De m’offrir une attention soutenue, un soutien. Une énergie vitalisante qui me maintient dans un état de grand éveil.
Et là, rentré chez moi, devant ces deux petites filles dont je suis père, je suis moi-même étonné d’être ce papa qui prend le temps : d’écouter, de réconforter, de rassurer, d’être présent, d’être. Raphaëlle, 8 ans, y va d’un Merci papa du fond du coeur !
Jean-Luc Legrand
+32 477 717 515
jllegrand.coach@gmail.com
www.jlcoachingdevie.be